Le marketing digital est mort…

Le marketing digital est mort…

… Vive le marketing omnicanal !

Evidemment c’est sur un ton provocateur que je me permets de commencer cet article…

« LE » marketing digital qui est mort c’est celui qui pense arriver en conquérant et qui « raisonne » objectif et non moyen !

Le marketing digital qui est mort c’est celui qui pense qu’il suffit d’utiliser une nouvelle technologie pour faire du marketing digital et qui oublie que c’est une évolution « naturelle » du marketing à l’heure de la transformation digitale !

Ce n’est pas la même chose ! Bien sûr !

je parle de ce « marketing digital » qui au lieu de vous pousser à repenser votre marketing et écouter ce nouveau client « transformé » et à voir comme le digital peut contribuer à mieux le satisfaire…vous pousse à penser « outil » et à vous dire « je dois créer un site web, avoir une page Facebook… » sans raisonner en parcours et expérience client…

On se retrouve alors avec des « bouts » de parcours…un client qui fait une réclamation sur Facebook et qui en appelant au téléphone, on lui dit qu’il doit refaire une réclamation…un client qui voit une offre sur Facebook et en magasin, on n’est même pas au courant !

Tout dépend de votre définition…

En réalité, si vous considérez que le marketing digital, c’est une évolution du marketing à l’heure de la transformation digitale…alors le marketing digital est bien vivant ! il vous pousse à réfléchir omnicanal…à mettre le client au cœur de vos préoccupations, à l’écouter et à l’observer pour lui apporter la bonne info, au bon moment…sur le bon canal !

Le marketing digital ne doit pas raisonner « canaux »…il n’est pas tenu de déployer tout l’arsenal disponible et imaginable du digital….il doit « prédire », « satisfaire » et fidéliser une clientèle si changeante…Evidemment, les nouvelles technologies nous permettent d’être plus efficients (proximité, temps réel, sur mesure, …) mais ces résultats ne peuvent être présents que si vous raisonnez « client »…sinon on assiste à des pubs intrusives, des campagnes d’émailing génantes, des pages facebook qui ne répondent pas aux réclamations…. Bref, à une logique « outil » et non « client »

Donc tous ces professionnels du marketing digital qui n’ont presque aucune notion de marketing et qui savent “juste” jongler avec les outils…je les invite à devenir “marketer” avant toute chose…

Quelques bonnes pratiques

1/ Comprenez le potentiel des nouvelles technologies…inspirez-vous des expériences d’autres entreprises

2/ étudiez vos personas, dessinez des parcours clients

3/ identifiez les points où l’expérience n’est pas bonne (exemple : temps d’attente trop long en agence, traitement des réclamations trop long…)

4/ voyez comment la technologie peut améliorer cette expérience et connectez le canal au parcours (possibilité de switcher d’un canal à un autre sans perdre d’informations…)

5/ soyez en amélioration continue et mettez des points d’écoute pour évaluer et corriger. Fixez des KPIs qui reflètent votre performance (et donc vos objectifs SMART)